Partenaires




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Le LAHM > Les membres de l’équipe > Doctorants > LAGARRIGUE Paul

LAGARRIGUE Paul

Voir le profil Academia.edu
Mail

Titre de la thèse : La Bretagne du haut Moyen-Âge, état de la question, synthèse et critique des données.

Laboratoire : LAHM

Début de la thèse : Novembre 2010

Directeur de thèse : ALLIOS Dominique

Résumé de la thèse : La vision de la bretagne au très haut moyen-age est marquée par l’arrivée des premiers saints bretons et par l’histoire des premiers rois légendaires. c’est à cette période que se fonde son identité. cependant, nous tenterons de nuancer ce folklore à partir de plusieurs axes de recherche. il pourra y être traité de la christianisation du territoire que ce soit au niveau de la population laïque ou au niveau des fondations religieuses. de même, les structures de l’habitat que ce soit en milieu rural ou urbain et selon le statut social pourront été mises en évidence. ou encore les échanges, caractérisés par le mobilier archéologique, qui nous permettront de déterminer à la fois les lieux de productions, d’importations et de diffusions. pour cela, une recherche pluridisciplinaire regroupant les données littéraires, historiques, iconographiques, et archéologiques est essentielle. dans ce but, il sera nécessaire de normaliser les données et les rendre compatibles. cette étude ne devra pas uniquement être concentrée sur la bretagne mais sur toutes les régions avec lesquelles elle a pu être en contact, de l’archevêché de tours aux régions méridionales de l’italie. c’est de cette manière qu’il sera possible de sortir d’une analyse micro-régionale, fréquent pour les études sur ce territoire. il faudra mettre en évidence les notions de rupture et de continuité entre l’antiquité tardive et la période mérovingienne, et entre cette dernière et la période carolingienne et des invasions normandes. de même il sera essentiel de mettre en évidence les aires d’influences culturelles qu’à subies la région à cette époque (gallo-romaines, franques, britanniques....).