Partenaires




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Le LAHM > Les membres de l’équipe > Doctorants > GAUTIER Noémie

GAUTIER Noémie

Voir le profil Academia.edu
Mail

Titre de la thèse : L’homme et l’animal domestique à Pompéi (IIe s. av. J.-C. - 79 ap. J.-C.). Essai d’histoire culturelle.

Laboratoire : LAHM

Début de la thèse : Novembre 2011

Directeur de Thèse : VENDRIES Christophe

Résumé de la thèse : Cette étude est consacrée à l’homme et l’animal domestique, c’est-à-dire aux rapports entretenus entre ces deux groupes, leurs interactions, la vision de l’homme envers l’animal, le discours tenu sur ce dernier, etc. Il s’agit donc d’un essai d’histoire culturelle qui a pour objectif d’analyser les mentalités de l’époque romaine. En effet, la place et la conception que les Romains avaient d’eux-mêmes peut se découvrir à travers le prisme de leur relation à l’animal, en particulier l’animal domestique, d’où l’intérêt de cette étude. La place et le rôle de l’animal au sein du foyer, et plus largement dans la société romaine, seront déterminés. Il s’agit d’expliciter la vision des animaux par les Anciens, la symbolique et la conceptions en mettant en valeur, par exemple,les différents procédés de mise en scène des animaux. Les objectifs de l’utilisation de l’image des animaux seront aussi mis en évidence au sein de ce projet de recherche. L’étude se trouve au croisement de l’histoire, l’archéologie, l’ethnologie et l’anthropologie. Nous disposons en effet de sources de natures diverses : iconographiques, archéologiques (mobilier et éléments de décoration par exemple), littéraires, épigraphiques. L’intérêt est donc de fournir une vaste synthèse sur l’animal domestique dans l’antiquité romaine à travers l’étude d’une cité particulière, Pompéi, en croisant et recoupant toutes les sources possibles, ce qui fait de ce projet une étude pluridisciplinaire.